Nous sommes unis! by guest contributor Ella Keng

Nous sommes unis! (We are united).

I didn’t expect to be sitting at the SLN computer quite so soon, or even ever again, but Trine contacted me and asked me to comment on Friday night’s events in Paris.

I don’t wish to trivialise those events by comparing them to something as unimportant as Second Life or even naturism. Yes, Second Life is important to those of us who may be reading this, and naturism is also important to many readers, but both pale into insignificance when compared to what went on in Paris.

We began the year reporting on the murders at the Charlie Hebdo offices in Paris, and witnessed the SL community express solidarity with the paper, with Paris, with France, for freedom of speech. It touched many of us in SL because we are used to a sense of freedom within the game, a largely apolitical zone, a virtual space where the world comes together as one. If you’ve been playing SL for any length of time you will probably have friends from different countries or continents and will be aware that, beyond politics, their hopes, dreams and aspirations aren’t so very different from yours or mine.

While I had no intention of returning to the SLN keyboard, it had been my intention to make a now more occasional foray into SL on Friday night and join some old friends at Commune Utopia for their regular Friday night dance. We’d cracked open a bottle of wine at the end of the working week, kicked off our shoes, put the children to bed and my husband had settled down with some music, I with my laptop, reading to log-in around 10pm (GMT).

My husband uttered an oath when he clicked into his computer -a rare enough event in itself- and reached for the TV remote, an even rarer event, switched on BBC News 24, and the lids of our computers closed simultaneously. We were still there at 200am, having watched the death toll rise from 6, to 19, to 40….

Prior to our current Spanish naturist holiday arrangements, we were regulars at numerous French campsites and resorts, and we’d say that we’re proud Francophiles, and delight in the country’s culture in all of its forms, from literature to cinema to food to music. We were horrified by what we saw. Our horror at Friday night’s events has only increased as the weekend has progressed and the death toll risen beyond all comprehension.

We must be careful to separate ‘Muslims’ from ‘radicals’. In real life I have Muslim friends in a multi-cultural UK, and they’re as horrified as I am. It’s easy to mix this up and deliver the notion that all Muslims are an ‘enemy within’. They aren’t. Indeed, many of those fleeing Syria to arrive in Europe are doing so precisely because they face the horror visited upon Paris on Friday on a daily basis, IS, ISIS, ISIL, Daesh, whatever you want to call these stains on humanity, visiting the same horrors on their Muslim co-religionists every day. That is why they flee.

2E75FFD300000578-3318838-Tearful_members_of_the_public_view_flowers_and_tributes_on_the_p-a-5_1447609982054

On Friday night our way of life in liberal democracies was challenged. The attacks were on ‘normal’ stuff. A soccer match. A rock music gig. Bars and restaurants.

As a naturist, I am aware just how vile that lifestyle would be regarded by these morons, how they would challenge my right to go naked, challenge my freedoms as a woman, challenge everyone’s liberal, democratic lifestyles. Which is why I become so angry at Friday’s events, when these ‘wicked’ or ‘evil’ things we take for granted -music, soccer, socialising, eating, loving, living- are attacked.

Now is a time to stand united, as Europeans, as inhabitants of western democracies, against such pure evil.

I’ve been reading a bit about how it’s ‘retaliation’ for western involvement in the Middle East. What these apologists for death and violence fail to grasp is that western involvement in the middle east is often because, as people with humanity in our souls, we can’t stand idly by and watch some death-cult butcher their fellow countrymen for the slightest deviation from their fascist path.

Once again, we stand with Paris, with France, with freedom.

Je ne pensais pas être assis devant l’ordinateur SLN si tôt, ou même jamais, mais Trine m’a contacté et m’a demandé de commenter les événements de vendredi soir à Paris.

Je ne veux pas banaliser ces événements en les comparant à quelque chose d’aussi insignifiant que Second Life ou même le naturisme. Oui, Second Life est important pour ceux d’entre nous qui peuvent être en train de lire ceci, et le naturisme est aussi importante pour de nombreux lecteurs, mais à la fois pâle dans l’insignifiance par rapport à ce qui se passait à Paris.

Nous avons commencé l’année des rapports sur les meurtres dans les bureaux de Charlie Hebdo à Paris, et assisté à la solidarité expresse de la communauté de SL avec le papier, avec Paris, avec la France, la liberté d’expression. Il a touché beaucoup d’entre nous dans SL parce que nous sommes habitués à un sentiment de liberté dans le jeu, une zone largement apolitique, un espace virtuel où le monde vient ensemble comme une seule. Si vous avez joué SL pour toute longueur de temps, vous avez probablement des amis de différents pays ou continents et sera conscient que, au-delà de la politique, leurs espoirs, leurs rêves et leurs aspirations ne sont pas très différente de la vôtre ou la mienne.

Bien que je avais pas l’intention de retourner au clavier SLN, il avait eu l’intention de faire une incursion aujourd’hui plus occasionnelle dans SL le vendredi soir et rejoindre quelques vieux amis à Utopia commune pour leur régulière vendredi soir la danse. Nous avions craqué ouvrir une bouteille de vin à la fin de la semaine de travail, débuté nos chaussures, mettre les enfants au lit et mon mari était installé avec de la musique, je avec mon ordinateur portable, la lecture de log-in autour de 22:00 ( GMT).

Mon mari a prononcé un serment quand il a cliqué dans son ordinateur -a assez événement rare dans itself- et atteint pour la télécommande du téléviseur, un événement encore plus rare, allumé BBC Nouvelles 24, et les couvercles de nos ordinateurs fermé simultanément. Nous étions encore là à 200am, après avoir regardé le péage mort hausse de 6, à 19, à 40 ….

Avant nos espagnoles arrangements naturiste de vacances actuelles, nous étions habitués à de nombreux campings et stations françaises, et nous dirions que nous sommes francophiles fiers, et de plaisir dans la culture du pays dans toutes ses formes, de la littérature au cinéma à l’alimentation la musique. Nous avons été horrifiés par ce que nous avons vu. Notre horreur des événements de vendredi soir n’a augmenté que le week-end a progressé et le nombre de morts augmenté delà de toute compréhension.

Nous devons faire attention à séparer «musulmans» de «radicaux». Dans la vraie vie, je dois amis musulmans au Royaume-Uni dans un multi-culturelle, et ils sont aussi horrifiés que moi. Il est facile de mélanger ce et livrer la notion que tous les musulmans sont un «ennemi intérieur». Ils ne sont pas. En effet, bon nombre de ceux qui fuient la Syrie pour arriver en Europe le font précisément parce qu’ils sont confrontés à l’horreur visité sur Paris le vendredi sur une base quotidienne, IS, ISIS, ISIL, Daesh, tout ce que vous voulez appeler ces taches sur l’humanité, la visite du mêmes horreurs sur leurs coreligionnaires musulmans chaque jour. Voilà pourquoi ils fuient.

Le vendredi soir, notre mode de vie dans les démocraties libérales a été contestée. Les attaques étaient sur des choses «normales». Un match de football. Un concert de musique rock. Bars et restaurants.

Comme un naturiste, je suis conscient à quel vil ce mode de vie serait considéré par ces abrutis, comment ils allaient contester mon droit d’aller nu, contester mes libertés en tant que femme, Défi, les modes de vie démocratiques libéraux de tout le monde. Qui est pourquoi je deviens tellement en colère contre les événements de vendredi, quand ces «méchants» ou des choses «mal» nous prenons pour acquis -Musique, le soccer, la socialisation, de manger, d’aimer, SALON sont attaqués.

Maintenant est le moment de rester unis, en tant qu’Européens, que des habitants de démocraties occidentales, contre ce mal pur.

Je lis un peu comment il est «représailles» pour l’implication occidentale dans le Moyen-Orient. Qu’est-ce que ces apologistes de mort et de violence ne parviennent pas à saisir est que l’implication occidentale dans l’est du milieu est souvent parce que, comme les personnes atteintes de l’humanité dans nos âmes, nous ne pouvons pas rester les bras croisés et regarder culte de la mort massacrer leurs compatriotes pour la moindre déviation de leur trajectoire fasciste.

Une fois de plus, nous sommes avec Paris, avec la France, avec la liberté.

Ella

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s